Bon à savoir - Loisirs - A la découverte de

Loisirs - A la découverte de

fleche.PNG
fleche.PNG
fleche.PNG
fleche.PNG
fleche.PNG
fleche.PNG
fleche.PNG
fleche.PNG
fleche.PNG
fleche.PNG
fleche.PNG
fleche.PNG
 

Tongres, la ville d’Ambiorix

Tongres est une des plus anciennes villes de Belgique avec Arlon et Tournai. Mais, son occupation du sol remonte à la préhistoire avec la découverte archéologique d’un biface en silex datant de 300 000 ans avant notre ère, ainsi que bon nombre d’autres objets usuels (poteries) illustrant à travers les âges l’installation d’abord des tribus sédentaires du néolithique, ensuite des populations dites celtes ou gauloises (pièces d’or de l’époque d’Ambiorix, roi des Eburons) et pour finir, après la conquête romaine (par Jules César) des objets marquant l’histoire des Gallo-Romains… Au Moyen Âge, la ville est prise par Clovis (492) et en 511, à sa mort, Tongres est incluse dans le Royaume d’Austrasie. Au partage de l’Empire Carolingien (843), le diocèse de Tongres est inclus dans la Francie Médiane de Lothaire Ier (…). Tongres est, dans la 2e moitié du Moyen Âge, une importante cité économique protégée par de hauts remparts et un des plus anciens sites religieux des anciens Pays-Bas (…). Elle profite aussi du grand commerce, étant située sur la route (ancienne chaussée romaine) de Bavay à Cologne…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Toponymie

TONGRES = anciennement, ADUATUCA (ou ATUATUCA) = ad-uatu-ca = le lieu où l’on prophétise (voir : Dictionnaire de la langue gauloise de Xavier Delamare). Il se peut aussi que les Eburons s’appelaient eux-mêmes TUNGRI = ceux qui parlent notre langue, le celte (aucunement le germain ! Distinction, dont il faut tenir compte parce que la Germanie est toute proche).

  • Visite de la ville 

« Les incontournables » : statue d’Ambiorix, basilique Notre-Dame, Musée gallo-romain, Béguinage, remparts romains… au départ de la Grand-Place

 

1. La Grand-Place avec la statue d’Ambiorix, roi des Eburons, qui infligea une cuisante défaite aux Romains, dans la vallée du Geer, lors de leur conquête de la Gaule au Ier siècle avant notre ère, amenant Jules César à souligner la bravoure des Gaulois ; avant de leur infliger la plus grande des défaites… sans toutefois, jamais capturer Ambiorix… qui réapparut au centre de la Grand-Place en 1866, sous la forme d’une statue !

2. La basilique Notre-Dame : accessible par la Kloosterstraat (accès gratuit tous les jours de 9 h à 17 h). Un des plus beaux édifices religieux de notre pays. Style gothique XIIIe – XVIe siècle (300 ans de travaux après la pose des 1ères pierres en 1240). L’imposant beffroi (tour quadrangulaire, inachevée) est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. La nef s’appuie sur des piliers cylindriques, élégant triforium surmonté d’une galerie de circulation, statue mosane de Notre-Dame de Tongres (1479)… cloître, chambre aux trésors… et dans les parties souterraines : des tombeaux mérovingiens et un hypocauste.

  • Fête de Notre-Dame de Tongres 

tous les 7 ans … la prochaine en  2023 !

3. Le Musée gallo-romain : Kielenstraat, 15. Vous serez éblouis par l’immense richesse du contenu du musée. De la préhistoire au Moyen Âge : tous les objets provenant des fouilles ou les excellentes reconstitutions de la vie quotidienne des Tongrois à travers les époques vous plongeront dans le riche passé de la ville. Des collections provenant de sépultures mérovingiennes, des poteries, des statues, verreries, monnaies et bijoux… statue géante de Jupiter, pièce maîtresse du musée… une salle entière consacrée à Tongres sous l’occupation romaine s’organise selon la structure de la ville antique !

4. Le Béguinage : joli parcours par les petites rues Sint-Rosastraat, Sint-Ursulastraat, Bredestraat, Onder de Linde, Slachthuisstraat, Brouwestraat et Sint-Jozefstraat.

Ville miniature dans la ville, patrimoine mondial de l’UNESCO, dont les 1ères maisons des béguines datent du XIIIe siècle, vous serez plongés hors du temps dans un silence séculaire propice à la flânerie philosophique… Quelques belles maisons de style Renaissance.

A voir : l’infirmerie de 1262 (l’actuel bâtiment date de 1659 et abrite une brasserie) ; la chapelle Ste-Ursule de 1294.

Des visites personnalisées accompagnées d’une authentique béguine peuvent se réserver via l’Office du Tourisme (minimum 6 personnes - 12 euros/p - durée 2 h).

5. Les murs romains : à l’ouest de la ville, au-delà du boulevard périphérique.

Sous le règne de l’empereur Trajan, au IIe siècle., une enceinte de 4,5 km protège la ville. A la fois fonction défensive, elle symbolise aussi la puissance de Rome et le prestige de Tongres. Les vestiges subsistent encore sur 1 km, jusqu’à 4 m de haut.

Les mieux conservés sont à voir dans la Caesarlaan et la Legioenenlaan.

N.B. L’enceinte médiévale construite partiellement sur les murs romains entourait la ville qui s’étendait alors sur une superficie de 54 ha. Elle comportait 6 portes et 13 tours. La Moerenpoort (1379), le seul robuste vestige de cette époque, abrite un musée gratuit sur l’histoire des remparts. Au sommet : beau panorama sur la ville.

Vestiges les mieux conservés le long des rues : Elfde Nevemberwal et Leopoldwal.

Près du béguinage, la Tour des Drapiers faisait aussi partie de cette enceinte.

A la visite culturelle de Tongres, peuvent s’ajouter de très belles promenades à la découverte de sa nature environnante :

1. Au sud-est, la réserve naturelle De Kevie. Air sain, calme, faune et flore précieuses. Poumon vert proche du centre-ville. Le Kevie fait partie du Parc du Geer Oriental. 4 promenades balisées de 2 à 8 km.

2. Randonnée le long de la frontière entre la Hesbaye humide et sèche (6 promenades).

3. Le long des rives du Geer : suivre ses rives, depuis l’ancien rempart, via 9 itinéraires fléchés.

4. Sentier GR en Hesbaye : une boucle à travers la Hesbaye, distance 180 km. Itinéraire balisé.

5. Balade à travers les chemins creux et entre les sources claires : 30 km de chemins, 4 itinéraires balisés à travers les villages.

Et dans les bulletins N° 100 et N° 101 de l’ACD, dans la rubrique : A LA DECOUVERTE DE… vous trouverez mes articles sur Ambiorix et Tongres, déclinés dans un style quelque peu différent. https://www.ac-dilbeek.be/bulletins-acdilbeek

Chloé Bindels

  • Comment se rendre à Tongres :

- par le train via Liège et Hasselt

- par l’autoroute E40 (Bruxelles-Liège) - sortie 29 (Waremme…) puis N69 en direction d’Oreye

 

Nombreux parkings près du centre-ville (tous payants) – Les mieux situés : le P2 Via Julianus (près de l’Office du Tourisme) et le P3 à la Clarissenstraat.

_________________________

Sources :

Guide Touristique 2020, Tongres : Office du Tourisme, Via Julianus 2 - Tél. +32(0) 12 80 00 70

Belgique, Le Routard 2018

https://www.petitfute.com

https://voyages.michelin.fr

https://www.toerismetongeren.be

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tongres

info@toerismetongeren.be

Maj: 17-11-2020

 

Musée L - Musée universitaire de Louvain-la-Neuve

Le Musée L est installé dans les bâtiments, rénové en 2017, de l'ancienne bibliothèque des sciences et technologies, au centre de la cité estudiantine, place des Sciences.

Les collections du Musée L comptent plus de 25.000 œuvres qui proviennent des cinq continents et couvrent une large période, allant de la Préhistoire à nos jours.

Moulages, sculptures, collections de l'antiquité, arts premiers d'Afrique et d'Océanie, art populaire, art moderne, estampes, objets extra européens, art ancien sont complétés par des pièces issues du patrimoine scientifique de l'UCL.

Musée L

Place des Sciences, 1348 Louvain-la-Neuve

Tél ; 010/47 48 11

Courriel : accueil-musee@uclouvain.be

Site : www.museel.be

 

Ouvert du mardi au vendredi de 9 h 30 à 17 h et le week-end de 11 h à 17 h. Nocturne jusque 22 h le 3e jeudi du mois. Fermé le lundi, le 21 juillet, le 15 août et du 24 décembre au 1er janvier inclus.

 

Voir l'article consacré à ce musée dans le n° 98 de l'ACD (page 20)

https://www.ac-dilbeek.be/bulletins-acdilbeek

Maj: 10-01-2020

 

Musée BELvue

Entièrement renouvelé en 2016, le musée BELvue vous fait découvrir la Belgique et son histoire à travers sept grands thèmes de société (démocratie, prospérité, solidarité, pluralisme, migration, langue et Europe). Chaque thème est d'abord exposé sous un angle moderne, puis développé et expliqué au travers de l'histoire. Comment la Belgique et les Belges sont-ils arrivés là où ils sont aujourd'hui ?

Les galeries avec plus de 200 objets complètent cette vue générale. Les objets disposés chronologiquement du XIXe siècle à aujourd'hui forment pour ainsi dire la mémoire matérielle de la Belgique. Le visiteur découvrira par exemple une lithographie de Magritte, des vases en cristal du Val Saint-Lambert, un costume de carnaval de Binche, la première motocyclette 4 cylindres... Un aperçu éclectique d'objets d'usage quotidien, d'œuvres d'art et de design, d'inventions scientifiques et d'objets qui évoquent la richesse de notre culture populaire et bien plus encore…

Situé dans un magnifique bâtiment du XVIIIe siècle à côté du palais royal, le BELvue vous plonge au cœur de la Belgique, avec toutes ses facettes fascinantes. La culture belge au sens large !

Musée BELvue

Place des Palais, 7 - 1000 Bruxelles

Tél. : 02/500 45 54

Courriel : info@belvue.be

Site : www.belvue.be/fr

(Voir le compte rendu de la visite de ce musée dans notre bulletin n° 97/2019: https://cc2cc1aa-18a3-44ef-979e-cc92c5190401.filesusr.com/ugd/70c76a_f380a91652804005898e54001873a014.pdf?index=true)

Maj: 11-12-2019

 

Le bénévolat au service des animaux abandonnés

Vous avez aimé la présentation de Tao, Verdi, Stromae, Chipie, Pepito, Doggy et Ziggy... qui ont coulé des jours heureux chez Help Animals, leur « Home Sweet Home », avant d'être enfin adoptés... (voir notre bulletin n°99, en page 25). Eh bien ! Suivez-moi maintenant au coeur-même de cette association pour la protection animale et le respect de la reconnaissance de leurs droits, qui a été créée en 1981. 


Françoise, bénévole depuis plus de 10 ans déjà, m’a raconté son histoire. Son amour a toujours été grand pour les chiens et les chats et ils ont partagé son quotidien depuis l’enfance. Chez ses parents, plusieurs caniches ont grandi avec elle et puis, une fois adulte et installée chez elle, Françoise s’est prise d’affection pour les chats. Elle en possède toujours au moins deux... Un seul, c’est triste ! Et à deux, leur compagnie est bien plus joyeuse ! Ses chats viennent de chez Help Animals, bien sûr.


Ainsi donc, poussée par cet amour pour la cause animale, tout naturellement, Françoise a franchi la porte du refuge à Anderlecht... Et, la
première fois, elle a beaucoup pleuré ! L’émotion avait été très forte à la vue de toutes ces cages qui racontaient chacune la même histoire de l’abandon d’un petit animal de compagnie, chien ou chat, qui attendait impatiemment de retrouver un foyer.


Ce fut “ SON ” déclic pour agir pour ces petits déshérités.

Toute l’équipe présente, du directeur Fabrizo Follacchio aux soigneurs animaliers (Sayed, Ragab, Léo, Yanick, Fabienne et Diana), en passant par l’accueil et le secrétariat avec Henri, Mireille, Déborah et Sébastien... tous l’ont entourée et réconfortée spontanément, comprenant bien ce qu’elle ressentait. Et, c’est ainsi qu’elle scella ce pacte moral avec Help Animals. Elle s’est immédiatement liée d’amitié avec tous et partage, avec joie, certaines tâches notamment avec Danielle, une bénévole permanente à qui elle décerne une mention spéciale : la médaille d’or du bénévolat !


Alors que fait Françoise chez Help Animals ? Tout dépend du moment... et de l’activité proposée. Jamais une corvée ! Ce n’est même pas un travail ! C’est un plaisir à chaque fois recommencé ! Un enrichissement personnel car c’est un don de soi, une profonde satisfaction, une grande fierté aussi de se rendre utile.


Donc, selon les jours, Françoise peut sortir en balade avec les chiens... Quand elle se dirige vers une cage, le chien la reconnaît déjà et manifeste sa joie. Il est impatient qu’elle lui passe le harnais (plus confortable qu’une laisse, et plus prudent parce que certains chiens sont vraiment costauds !) tant il attend ce meilleur moment de sa journée : se dégourdir les pattes ! Sortir... et aller renifler partout ! Surtout quand il est " promené " par la petite-fille d'un de ses maîtres occasionnels.

Françoise m’a raconté que certain(e)s bénévoles venaient même passer leur temps de midi à câliner les chats dans leur " espace 5 étoiles " spécialement conçu pour combler tous leurs désirs de chats... qui est, en effet, un aménagement à l’avant-plan du progrès en matière du bien-être animal ! De belles grandes pièces vitrées au carrelage gris perle s’ouvrant sur terrasse et jardinet, remplies de jeux pour chats (oui, oui, vous ne rêvez pas ! Saint Nicolas a dû passer par-là !), des arbres à chats avec plateformes pour s’y reposer ou jouer... de nombreux paniers avec 20 coussins rendant tous ces petits nids si douillets que certains matous s’y prélassent à longueur

de journée…

Françoise participe aussi à toutes les « Journées Portes ouvertes » et les marchés qui s’organisent au refuge même ou en extérieur selon les occasions et autorisations de la commune d’Anderlecht. Ce sont de belles journées qui remportent le plus souvent un vif succès et qui, grâce à la vente de nombreux objets, renflouent les caisses de l’association qui ne vit que par cela, par les dons, les legs,

les parrainages. Elle ne reçoit en effet aucun subside de l’Etat. Mais l’agréation accordée par le Ministère des Finances lui permet d'appliquer une certaine déductibilité de l’impôt (voir infos sur le site www.helpanimals.be).
Françoise est non seulement bénévole passionnée et fidèle, mais aussi membre de Help Animals, ainsi que marraine. Le don financier qu’elle offre pour son petit protégé est mensuel et selon ses moyens.
Mais elle m’a aussi révélé que beaucoup de personnes posaient maintenant sur leur testament, en héritier, soit leur animal de compagnie, soit une association comme " Help Animals " qui oeuvre pour la protection animale.


Et pourquoi ne pas suivre Françoise ? Elle est toujours prête à vous accompagner pour votre première visite...

 


Chloé Bindels

 

_____________
(*) En Belgique, plus de 1,8 million de bénévoles consacrent une partie de leur temps
libre au bien-être animal.

   ssociation    ulturelle de    ilbeek

Association Culturelle de Dilbeek (ACD)  - Rue Gaston Dubois 17, 1428 Lillois-Witterzée

Courriel : info@ac-dilbeek.be

© 2021 Copyright & design by Pcboutik