Bon à savoir - Infos locales

Infos locales

fleche.PNG
fleche.PNG

Quelques échos des conseils communaux de Dilbeek à partir d'octobre 2018 (*)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Séance du 16 octobre 2018

 

Adoption du contrat de bail conclu entre la commune et la zone des pompiers du Brabant Flamand Ouest et relatif à un immeuble à construire chaussée de Ninove à Dilbeek (en face du magasin Aldi)

Séance du 20 novembre 2018

 

Prise de connaissance de divers règlements votés par le collège échevinal en matière de voirie :

- instauration d’une zone 30 au centre de Dilbeek ;

- la Kasteelstraat à Dilbeek et la Spanjebergstraat deviennent des rues cyclables et ce du Kasteelhoeve jusqu’à la chaussée de           Ninove ;

- le parking sis devant le Kasteelhoeve (= centre administratif) est classé zone bleue.

Séance du 18 décembre 2018

 

Prolongation du règlement prévoyant l’octroi d’un subside pour les habitants disposant de revenus modestes qui, en attente de l’octroi d’un logement social, doivent louer un autre bien.

Ce subside mensuel est de 50,00 € et ce depuis 2009.

Lors de la discussion du point en novembre, Guy PARDON, chef de groupe de l’UNION DES FRANCOPHONES, avait fait observer qu’il était anormal de ne pas indexer ce montant alors que dans notre pays, l’indexation des prestations sociales, des salaires et des loyers constituait la règle.

La majorité N-VA et associés avait alors décidé de reporter le point pour examiner la « faisabilité » de la proposition des élus francophones.

 

Mais le point présenté par le collège échevinal à la séance du mois de décembre ne prévoyait pas l’indexation demandée.

Dès lors, Guy PARDON a introduit un amendement en bonne et due forme prévoyant un montant mensuel de 59,00 € au lieu des 50,00 € proposés.

Lors du vote de l’amendement, les 4 élus francophones ont voté pour et à la surprise générale, les élus CD&V, DNA, GROEN et SP.A ont également voté pour tandis que la N-VA votait contre et que le VLD s’abstenait.

Résultat du vote : 13 oui, 8 non et 12 abstentions.

Dès lors, la proposition défendue par les élus francophones était adoptée.

 

En fin de séance, chaque chef de groupe a remercié les conseillers communaux qui quitteront le conseil en janvier prochain ; parmi eux, figurait Michel Dandoy qui durant près de 28 ans a siégé au conseil communal et a été attentif au respect de nos libertés prévues dans notre constitution, notamment la liberté de l’emploi des langues.

Séance du 3 janvier 2019

 

Il a été porté à la connaissance des conseillers communaux que le gouvernement flamand a nommé, en date du 13 décembre 2018, Willy Segers (N-VA) en qualité de bourgmestre de Dilbeek.

 

Les 35 conseillers communaux ont prêté serment. Aucun incident n'a été à déplorer.

La majorité du conseil est composée de 11 élus VLD et de 10 élus N-VA.

L’opposition compte 3 élus UNION DES FRANCOPHONES, 5 élus CD&V, 3 élus GROEN-SPa, 2 élus DNA, et 1 élu Vlaams Belang. Les trois élus francophones sont : Guy PARDON (MR), Nathalie STAQUET (INDEPENDANTE) et Lucille BIESMANS (MR).

 

Suite aux dispositions décrétales flamandes, tous les conseillers communaux sont de plein droit membres du Conseil de l’Action sociale du CPAS.

 

Le conseil a alors désigné Stefaan Platteau (VLD) en qualité de président du conseil communal ; début 2020, il sera remplacé par Michel Valkeniers (VLD).

 

Six échevins ont été désignés : 3 VLD et 3 N-VA.

 

Il est procédé à l’élection du président du comité spécial du service social du CPAS : il s’agit de Walter Zelderloo (VLD) qui, en raison de cette désignation, siégera au collège des bourgmestre et échevins.

Le collège échevinal qui est l’exécutif de la commune est donc composé comme suit : un bourgmestre N-VA, trois échevins N-VA, trois échevins VLD et le président du comité spécial du service social du CPAS (VLD).

 

Ensuite, il y a eu désignation des 8 membres du comité spécial du Service social du CPAS : 2 VLD, 2 N-VA, 2 CD&V, 1 SPa et 1 UNION DES FRANCOPHONES. C’est la première fois qu’un représentant francophone siège dans ce comité dont la tâche principale est de se prononcer à propos des demandes d’aide formulées par les plus démunis.

Séance du 22 janvier 2019

 

Le conseil a adopté le règlement d’ordre intérieur du conseil.

 

Le budget 2019 relatif à l’ASBL des crèches communales a été adopté.

 

Une modification du tracé de la voirie a été décidée dans le cadre de la demande de permis d’environnement introduite pour un lotissement dans le quartier Stichelgat (14 maisons unifamiliales et un immeuble plurifamilial).

 

Une minute de silence a été observée à la mémoire d’Achille Diegenant, décédé inopinément. Il fut bourgmestre d’Itterbeek, conseiller communal, député et sénateur CD&V.

Séance du 26 février 2019

 

Désignation des représentants de la commune dans les différentes intercommunales : aucun représentant francophone vu que l’immense majorité des mandats revient aux partis de la majorité (N-VA et VLD).

 

Désignation des administrateurs dans les ASBL communales : ici, chaque parti, y compris l’UNION DES FRANCOPHONES, aura droit à

un ou plusieurs représentants. Ce n’est point un cadeau aux élus francophones puisqu’il s’agit d’une obligation inscrite dans le décret communal flamand. Ce mandat est exercé à titre gratuit.

 

Vote du budget du CPAS : l’intervention financière de la commune s’élèvera à 5.216.081,00 €.

 

Vote du budget de la Police : l’intervention financière de la commune s’élèvera à 5.362.379,00 €.

Séance du 26 mars 2019

 

Budget communal 2019

 

Le budget a été présenté par l’échevin des finances. Il y est prévu un boni de 209.400,00 €.

Lors de la discussion du budget, le chef de groupe de l’UNION DES FRANCOPHONES, Guy Pardon, a déploré une hausse des dépenses de l’ordre de 2.000.000,00 € et le maintien de la fiscalité qui avait été sensiblement alourdie par l’ancienne majorité. Alors qu’une réduction de la fiscalité communale avait été exigée, lors de la campagne électorale d’octobre 2018, par le VLD, celui-ci s’est plié aux exigences de la N-VA qui prônait le maintien de la fiscalité décidée précédemment. Guy Pardon rappela les termes du tract du VLD : « Zeker met lagere belastingen en gedoseerde uitgaven ».

Guy Pardon fit également remarquer qu’il y avait une discordance de près de 1.200.000,00 € pour la dotation communale en faveur de l’asbl CULTUUR : en effet, les documents émanant de cette asbl prévoient un montant de 5.109.000,00 € tandis que le budget communal se contente d’un montant de 3.942.100,00 €.

Ni l’échevin des finances ni l’échevine de la culture n’ont pu expliquer cette différence. Aussi, le groupe UNION DES FRANCOPHONES n’a pas approuvé ce budget, suivi en cela par les autres partis de l’opposition.

Etant donné que les partis de la majorité ont voté ce budget, le chef de groupe de l’U.F. a introduit un recours auprès de l’autorité de tutelle de la Région Flamande vu le peu de sérieux avec lequel ce budget avait été établi.

 

Budget de l’ASBL « Sport et Santé »

 

Il y est prévu une dotation communale de 1.406.375,07 € pour les frais d’exploitation et de 150.000,00 € pour les investissements.

 

Interpellations

 

En fin de séance, les conseillers communaux peuvent poser des questions aux membres du collège des Bourgmestre et Echevins. Cette fois-ci, le seul élu du Vlaams Belang s’est plaint du fait que lorsqu’on se connectait au site www.hoplr.com, on était accueilli en français, ce qui, aux yeux de l’élu Vlaams Belang, constitue une atteinte gravissime au caractère unilingue flamand de la commune de Dilbeek. Le site www.hoplr.com est en fait un réseau social privé dont l’accès est limité à un quartier et qui permet d’entrer facilement en contact avec les voisins et l’ensemble du quartier. Le bourgmestre N-VA a très vite rassuré l’élu VB en précisant que la commune n’était pas l’organisatrice de ce site et que 90 % des interactions se faisaient en néerlandais. Ensuite, l’élu en question s’est plaint du mauvais état d’entretien des panneaux « Dilbeek, waar Vlamingen thuis zijn » dont certains ont même été barbouillés. Ici aussi, le bourgmestre a veillé à ne pas déplaire au mandataire VB en déclarant que ces panneaux faisaient partie du patrimoine historico-culturel de Dilbeek et avaient eu un effet positif sur le maintien du caractère flamand de la commune. Il ajouta cependant qu’aujourd’hui les choses ont évolué et qu’il fallait davantage être attentif à l’internationalisation qu’à la francisation. Dont acte.

Séance du 23 avril 2019

Le conseil a voté un règlement interdisant l’usage et la possession de boissons alcoolisées lors du Vijverfestival et lors du bal en plein air qui aura lieu fin juillet.

Séance du 28 mai 2019

Le code déontologique pour les mandataires communaux et CPAS a été voté : il sera également applicable aux administrateurs

des ASBL communales. En cas de violation des dispositions mentionnées, une sanction de blâme pourra être infligée au contrevenant.

Le budget de l’ASBL “Cultuur en Samenleving” a été voté par l’ensemble des partis flamands. Les élus francophones ont reproché

le manque de sérieux et de rigueur dans l’élaboration de ce budget.
En effet, en mars 2019, la majorité voulait présenter un budget 2019 prévoyant des dépenses s’élevant à 6.263.126,31 € et

une intervention de la commune de l’ordre de 5.109.834,51 €. Ces chiffres étaient contredits par les chiffres figurant dans le budget

de la commune. Cette contradiction avait été découverte par les seuls élus francophones, ce qui avait poussé la majorité, quelque peu confuse, à retirer le point de l’ordre du jour.
Deux mois après, la même majorité revient avec un nouveau projet de budget des dépenses s’élevant à 5.650.417,00 € et

une intervention de la commune de 3.942.100,00 €. Lorsque le chef de groupe de l’UNION DES FRANCOPHONES demande à l’échevine N-VA de la culture de lui communiquer le montant des frais du personnel communal mis à disposition de l’ASBL, il lui est répondu que ce chiffre ne figure pas dans les frais du personnel de l’ASBL. Bref, du personnel de la commune travaille pour l’ASBL sans que le coût soit imputé à ladite ASBL. Dans ces conditions, il était impossible pour le groupe UNION DES FRANCOPHONES d’approuver ce budget.

Séance du 24 septembre 2019.

Examen des différentes plaintes introduites auprès de la Province. A cet occasion, le chef de groupe de l’UNION DES FRANCOPHONES, Guy PARDON, a interpellé le collège échevinal à propos de la présence, en toute illégalité, de containers de classe superposés placés à Itterbeek, Sint-Annastraat. La députation permanente de la Province du Brabant a, en effet, en date du 6 décembre 2018, refusé la demande de placement de ces deux containers. Dix mois plus tard, la commune n’a toujours pas respecté cette décision de l’autorité supérieure, malgré une mise en demeure du Gouverneur de la Province. Le premier échevin a dû reconnaître la pertinence des observations formulées par l’élu francophone et a promis que tout serait mis en œuvre pour faire disparaître ces deux containers d’ici la fin de l’année 2019.

- Comptes 2018 de la zone de police.

Ils ont été approuvés à l’unanimité.

- Nouvelle interpellation du Vlaams Belang à propos du caractère flamand de Dilbeek

L’unique élu du VB s’est inquiété de la disparition de deux panneaux « Dilbeek, waar Vlamingen thuis zijn » et du mauvais état de ceux encore en place. Le bourgmestre N-VA expliqua que le panneau sis dans le quartier Savio avait dû être enlevé en raison des travaux exécutés dans le quartier tandis que le panneau placé chaussée d’Itterbeek a dû être retiré par la commune à la requête du nouveau propriétaire du terrain qui n’en voulait plus. Ensuite, il rassura bien évidemment l’élu du Vlaams Belang en lui promettant qu’on vérifierait la structure des panneaux existants. Suite à ces propos rassurants, on imagine que l’élu Vlaams Belang a passé une nuit sereine...

- Séance du 22 octobre 2019

 

Comptes 2018 des ASBL communales « Cultuur & Samenleven » et « Sport & Gezondheid »

Alors que ces comptes auraient dû être présentés au plus tard fin juin 2019, ils ont été approuvés par tous les partis sauf par l’UNION DES FRANCOPHONES. Les mandataires francophones ont estimé que ces comptes ne reflétaient pas la réalité économique puisque les dépenses des membres du personnel de la commune mis à disposition de ces ASBL n’étaient pas reprises dans les dépenses de ces ASBL, ce qui est une manière de flatter le bilan de ces associations qui sont des êtres juridiques différents de la commune.

👍

- Séance du 26 novembre 2019

 

Modification du règlement d’ordre intérieur du conseil communal et du conseil de l’action sociale

A partir de janvier 2020, les jetons de présence des conseillers communaux et de l’action sociale assistant effectivement aux séances seront réduits de 10 % ; par contre, aucune réduction de traitement n’est prévue pour les échevins et le bourgmestre.

Modification du statut administratif et pécuniaire du personnel de la commune et du C.P.A.S.

Le texte de l’autorité communale prévoit notamment :

- Durée hebdomadaire du temps de travail : 38 heures au lieu de 37 heures trente sans augmentation de la rémunération

- Prestations du samedi compensées à 150 % pour les niveaux C, D et E et à 120 % pour les niveaux B alors que les prestations du samedi du personnel policier de la commune sont compensées à 200 %.

- Suppression du jour de congé le 15 novembre (fête de la Dynastie).

- Au lieu d’une dispense de service les 24 et 31 décembre après-midi, les membres du personnel pourront partir deux heures plus tôt. La proposition a été approuvée majorité contre opposition.

Het Pampoelhuis et het Schoolmeesterhuis à Grand-Bigard

Dans le bulletin n° 97 (page 12), nous avions signalé que lors du conseil communal du 24 septembre 2019, la majorité N-VA et Open VLD avait décidé de mettre en vente publique ces bâtiments classés. Les élus de l’UNION DES FRANCOPHONES, du CD&V, de Groen-SPa et DNA avaient voté contre étant donné le manque de motivation et les imprécisions figurant dans le dossier ; une élue Open VLD et l’unique conseiller Vlaams Belang s’étaient abstenus. Après quoi, le dossier a été transmis à l’autorité de tutelle qui a demandé des explications au collège des bourgmestre et échevins. Celui-ci a dû admettre que les observations de l’opposition étaient fondées et le conseil communal a donc retiré cette décision prise en septembre. Probablement que le dossier reviendra lors d’une séance future. Affaire à suivre donc.

- Séance du 26 novembre 2019

Suppression d’une série de règlements :

  1. Primes octroyées à concurrence de 100,00 et 150,00 € aux couples qui fêtent leurs noces d’or, de diamant et de platine et aux centenaires (ont voté oui  NV-A, VLD et DNA, ont voté non l’UNION DES FRANCOPHONES et GROEN-SPa, se sont abstenus le CD&V et Vlaams Belang).

  2. Primes de naissance  de 40,00 € par enfant (ont voté oui  NV-A, VLD et DNA, ont voté non l’UNION DES FRANCOPHONES et GROEN-SPa, se sont abstenus le CD&V et Vlaams Belang).

  3. Subsides de 375,00 et 620,00 € octroyés lors de la célébration du 25ième anniversaire d’une association (ont voté oui la NV-A et le VLD, ont voté non l’UNION DES FRANCOPHONES, le CD&V, GROEN-SPa, DNA, le Vlaams Belang s’est abstenu).

  4. Subside de 200,00 € accordé, à certaines conditions, à ceux qui  placent un système de prévention contre le vol (ont voté oui la NV-A et le VLD, ont voté non l’UNION DES FRANCOPHONES, le CD&V, GROEN-SPa, DNA, le Vlaams Belang s’est abstenu).

  5. Subside de 500,00 € accordé, à certaines conditions,  à ceux qui isolent leur habitation (ont voté oui NV-A, VLD et CD&V, ont voté non UNION DES FRANCOPHONES, GROEN-SPa et DNA, le Vlaams Belang s’est abstenu).

Impôts communaux

1) La taxe additionnelle à l’impôt des personnes physiques reste fixée  au taux de  6,90 %. Ainsi en a décidé la majorité NV-A et VLD. Seul le groupe UNION DES FRANCOPHONES a voté contre, les autres groupes du conseil communal se sont abstenus.

Pour rappel, ce pourcentage était de 5,50 % jusqu’au moment où en 2013 la majorité de l’époque avait décidé de le porter à 6,90 %, soit une augmentation de 25 %.

De 2013 à 2018, le VLD, alors dans l’opposition, avait réclamé, à plusieurs reprises, et ce avec l’appui du groupe UNION DES FRANCOPHONES, le retour au chiffre en vigueur jusque fin 2012…

2) Prix des sacs poubelles en hausse

  • Sacs PMD : 0,13 € (inchangé)

  • Grands sacs pour déchets résiduels : 2,00 € (au lieu de 1,50 €)

  • Petits sacs pour déchets résiduels : 1,30 € (au lieu de 1,00 €).

Cette augmentation a été approuvée par la NV-A et le VLD ; l’UNION DES FRANCOPHONES, le CD&V et DNA ont voté contre tandis que GROEN-SPa et le Vlaams Belang se sont abstenus.

3) Délivrance de documents administratifs

Ici aussi, la majorité a décidé d’augmenter certains tarifs.

Le prix ne sera plus fixé à l’unité mais en fonction de la durée de la validité du document.

Plan pluriannuel

Ce document, qui en Région flamande remplace le budget annuel, indique les estimations des dépenses et des recettes pour les six années à venir.

Un autre élément important de ce plan, c’est l’endettement de la commune qui va passer de 47.614.263,83 € en 2020 à 78.252.268,57 € en 2025, soit une augmentation de 64% : espérons que les taux d’intérêt pour les emprunts à long terme restent à leur niveau actuel.

D’autre part, le texte  fait état d’un futur impôt sur les constructions d’immeubles et sur les entreprises, mais sans aucune précision quant aux modalités d’imposition.

Rien n’est indiqué non plus à propos de l’évolution du précompte immobilier.

L’opposition (UNION DES FRANCOPHONES, CD&V, GROEN-SPa et DNA) n’a pas approuvé ce plan pluriannuel vu le nombre d’imprécisions y figurant. Le Vlaams Belang s’est abstenu. Vu que la NV-A et le VLD sont majoritaires, le plan a été adopté.

Durant la discussion de ces différents points financiers, le chef de groupe de l’UNION DES FRANCOPHONES, Guy Pardon, ne manqua pas de rappeler aux deux partis de la majorité communale les promesses électorales formulées dans leurs tracts électoraux.

S’adressant d’abord au VLD, il rappela le tract distribué lors des élections communales de 2018 dans lequel M. Stefaan Platteau écrivait «  Op 14 oktober 2018 hebben wij allen de kans om tot een meer harmonieus, efficiënt en spaarzaam bestuur terug te keren. Zeker met lagere belastingen en gedosserde uitgaven» (Le 14 octobre 2018, nous avons tous la chance de revenir à une gestion plus harmonieuse, efficace et économe. Sûrement avec une fiscalité plus basse et des dépenses plus dosées).

Après quoi, Guy Pardon s’adressa aux élus de la NV-A pour leur rafraîchir la mémoire en citant leur dernier tract électoral dans lequel il était écrit « De belastingen moeten verder omlaag voor wie werkt en onderneemt » (Les impôts doivent davantage être réduits pour celui qui travaille et entreprend).

Après quoi, le président du conseil, Stefaan Platteau, donna la parole à l’échevin des finances en l’appelant « échevin des impôts », lapsus revelans !

Celui-ci répondit que le chef de l’UNION DES FRANCOPHONES avait parfaitement raison mais laissa sous-entendre qu’il n’avait pas le choix…

- Séance du 28 janvier 2020

  • Prise de fonction d’un nouveau président du conseil communal et du conseil de l’action sociale du CPAS Prise de fonction d’un nouveau président du conseil communal et du conseil de l’action sociale du CPAS

Monsieur Michel Valkeniers remplacera désormais monsieur Stefaan Platteau qui reste néanmoins membre du conseil communal.

  • Budget des ASBL « Cultuur & Samenleven Dilbeek» et « Sport & Gezondheid Dilbeek »

Le chef du groupe UNION DES FRANCOPHONES a fait remarquer que le projet de délibération soumis par le collège au conseil présentait des discordances importantes par rapport aux pièces émises par les deux ASBL.

Il posa une série de questions bien précises à l’échevine NV-A en charge de ces dossiers.

Ne pouvant répondre, elle a préféré retirer les quatre points et les reporter à une séance ultérieure.

- Séance du 03 mars 2020

  • Budget des ASBL « Cultuur & Samenleven Dilbeek » et « Sport en Gezondheid Dilbeek » : l’autorité de tutelle tire les oreilles de la majorité.

Lors de réunion du 28 janvier, ces points avaient été reportés par la majorité suite à une interpellation de l’opposition francophone qui réclamait des explications à propos de pièces comptables discordantes se trouvant dans le dossier. La majorité est donc revenue avec le dossier et les élus de l’UNION DES FRANCOPHONES ont dû constater qu’une série de pièces étaient illisibles et incompréhensibles et que des incohérences subsistaient entre le projet de délibération soumis au conseil et les pièces émanant d’une des ASBL ; cette fois-ci la majorité a voulu passer en force et ces budgets furent approuvés majorité contre opposition. En conséquence, le chef du groupe UNION DES FRANCOPHONES Guy Pardon a introduit un recours auprès de l’autorité de tutelle flamande qui, si elle n’a pas annulé les décisions querellées, a quand même adressé un courrier plutôt sévère aux bourgmestre et échevins en leur reprochant leur négligence (onzorgvuldigheid), en leur demandant à l’avenir que pareils manquements ne se reproduisent plus et en les invitant à réviser leur copie.

  • Mise en place d’une zone 30 dans le quartier Nieuwenbos à Grand-Bigard

- Séance du 26 mai 2020

  • Modification du cadre organique de la police locale

Diminution d’une unité pour les commissaires : on passera de 5 à 4 lors de la mise à la retraite de l’un deux le 01/09/2020. Augmentation d’une unité pour les inspecteurs principaux : on passera de 18 à 19. Augmentation de 14 unités pour les inspecteurs : on passera de 60 à 74. Le cadre des agents (appelés précédemment auxiliaires de police) comportant 6 unités est mis en extinction au départ des différents titulaires. Le cadre administratif est lui inchangé. L’accent de la réforme est donc mis sur une augmentation des effectifs opérationnels chargés essentiellement des tâches d’intervention sur le terrain. Ce nouveau cadre a été approuvé grâce à un vote positif du VLD, de l’UNION DES FRANCOPHONES, de la NVA et du V.B. ; les élus GroenSpa, CD&V en DNA se sont abstenus.

  • Vente de la Pampoelhuis et des bâtiments annexes

Le VLD (sauf une élue) et la NVA ont voté le principe d’une vente publique via Biddit, plateforme de vente immobilière en ligne ; le CD&V, Groen-Spa et DNA ont voté contre tandis que les mandataires de l’UNION DES FRANCOPHONES, bien que défenseurs du patrimoine culturel, mais estimant aussi que l’on ne pouvait laisser le bâtiment plus longtemps à l’abandon, se sont abstenus. Une élue VLD et le VB se sont également abstenus.

- Séance du 26 juin 2020

  • Approbation de comptes

Comptes 2018 du CPAS et de la commune : approbation à l’unanimité sauf groupe DNA qui s’est abstenu. Comptes 2019 du CPAS : approbation à l’unanimité sauf groupe DNA qui s’est abstenu. 31 Comptes 2019 de la commune : approbation à l’unanimité sauf groupes DNA et Groen-Spa qui se sont abstenus. Comptes 2019 de la zone de police : approbation à l’unanimité.

  • Site des pompiers en construction chaussée de Ninove

Une nouvelle caserne de pompiers est en construction chaussée de Ninove, l’arrière du bâtiment étant situé dans la Oude Smidsestraat. Un groupe de riverains estimaient que le projet initial prévoyant une salle polyvalente allait troubler la tranquillité publique du quartier du centre de Dilbeek. Aux fins d’éviter une décision d’annulation du permis de bâtir, le collège a proposé au conseil communal de terminer le litige par la voie transactionnelle qui prévoit l’abandon de cette salle polyvalente. La proposition de transaction a été approuvée par les élus VLD, UNION DES FRANCOPHONES, NVA et VB tandis que les élus Groen-Spa, CD&V et DNA ont voté contre. Le chef du groupe UNION DES FRANCOPHONES, Guy Pardon, ne put s’empêcher de signaler à l’échevine NVA en charge du dossier qu’il y avait une erreur de néerlandais (sujet au pluriel et verbe au singulier) dans le texte de la transaction ; l’échevine a sportivement donné raison à l’élu francophone ! Ce dénouement heureux quant au fond signifie que les citoyens ne doivent pas toujours opiner du bonnet devant chaque décision des autorités communales. (!)

  • Nouvelles règles en matière de priorité

Une série de voies communales deviendront prioritaires à partir de juillet 2020, à savoir :

- Stationsstraat

- Baron de Vironlaan - Sint-Alenalaan (nord, entre la Baron de Vironlaan et la Moeremansplein), Moeremansplein, Kloosterstraat (entre la Moeremansplein et la Kamerijklaan), Kamerijklaan (entre la Kloosterstraat et la d'Arconatistraat), d’Arconatistraat

- Bosstraat, Elzenstraat

 

- Molenstraat, Schepdaalstraat, Wijngaardstraat

 

- E. Eylenboschstraat, Dreef, Scheestraat (moyennant l’accord de la commune de Lennik), Isabellastraat

 

- Roomstraat, Rollestraat, Koeivijverstraat

 

- Keperenbergstraat

 

- Lange Haagstraat, Smissenbosstraat, Vlaanderenlaan

 

- Molenbergstraat, d’Arconatistraat.

La mesure vise à diminuer le nombre d’accidents survenant aux différents carrefours entre ces voies principales et les autres voies plus secondaires. La proposition a été votée positivement par le VLD, l’UNION DES FRANCOPHONES, la NVA, Groen-Spa et le VB ; le CD&V et DNA ont voté contre.

  • Mise en place d’un sens unique dans la Kasteelstraat à Dilbeek entre la rue Sainte-Alène et la Roelandsveldstraat

Cette mesure signifie que les automobilistes venant de la Stationstraat devront obligatoirement tourner à droite dans la Roelandesveldstraat et ensuite tourner à gauche dans la rue Oude Smidsestraat. Ils ne pourront plus continuer vers la Sint-Alenalaan, la Verheydenstraat ou la Spanjebergstraat. Seuls les bus, vélos, vélomoteurs et vélos électriques pourront encore circuler dans les deux sens.

 

Seuls les élus francophones se sont opposés à cette mesure qui aura pour effet de détourner un nombre important de véhicules vers la Roelandsveldstraat, la Oude Smidestraat, voire vers la Rozendoorndreef, la Lusthuizenlaan, la Sportlaan, la Tennislaan, la D’arconatistraat qui sont toutes des voies plus étroites que la Kasteellaan. De plus, ce nouvel itinéraire ne va être une bonne nouvelle pour les commerçants de la rue Verheyden qui pour l’instant connaissent pas mal de difficultés à cause du Covid 19.

 

L’attitude du VLD qui a voté pour ce projet est plutôt surprenante puisqu’en 2017 les élus VLD avaient décidé de maintenir, avec l’appui des élus de l’UNION DES FRANCOPHONES, la circulation dans les deux sens dans la Kasteelstraat, ce qui était le vœu exprimé par de nombreux dilbeekoises et dilbeekois au travers d’une pétition soutenue aussi par pas mal de commerçants locaux.

Guy Pardon

_________________

(*) Textes rédigés par Guy PARDON, conseiller communal - Chef du groupe UNION DES FRANCOPHONES.

   ssociation    ulturelle de    ilbeek

Association Culturelle de Dilbeek (ACD)  - Bodegemstraat 175, 1700 Dilbeek

Courriel : info@ac-dilbeek.be

© 2020 Copyright & design by Pcboutik