Bibliothèque - Coups de coeur 2021
Association Culturelle de Dilbeek - Barre de titre
Coup de coeur-L Association Culturelle de Dilbeek est une organisation socio-culturelle implantee dans la peripherie Bruxelloise.

Coups de coeur 2021

fleche.PNG
fleche.PNG
fleche.PNG
fleche.PNG
fleche.PNG
fleche.PNG
fleche.PNG
fleche.PNG
fleche.PNG
fleche.PNG
fleche.PNG
fleche.PNG
fleche.PNG

" Lire, c'est faire entrer mille autres vies dans sa propre vie "

 
Tais-toi si la justice.jpg

Anne GRUWEZ

Tais-toi ! si la justice m’était comptée… (Editions Racine, Bruxelles, 2020)

Après avoir joué son propre rôle dans le film « Ni juge ni soumise », en 2018, Anne Gruwez ne se tait pas. Elle dit et se dit. Que dit-elle ? Son vécu quotidien de juge d’instruction à Bruxelles. Ses « clients », écrit-elle (elle n’aime pas le mot « justiciable »), ne portent ni costume ni col blanc, ils ne sont pas accompagnés de deux avocats ; ils viennent en jeans, training et baskets. Proche d’eux, elle mène l’enquête, les écoute, les devine, depuis vingt-sept ans. Elle en a entendu des récits dramatiques, drôles ou invraisemblables.


Le juge d’instruction ne juge pas, il ne condamne pas non plus. Madame la Juge partage son regard, sa compréhension, parfois son irritation, avec bienveillance et humour. Ses associations d’idées mènent fréquemment à un éclat de rire.

Sa tendresse « pour les "clients" qui lui font confiance », sa sympathie l’entraînent à emprunter le vocabulaire de ces malfrats, lascars et autres petites gouapes. Néanmoins, même si dans sa pratique elle se garde d’employer des termes juridiques ou abstraits, la magistrate qu’est Anne Gruwez use spontanément de mots d’un registre de langue soigné, tels que voire, idoine, enjoindre, fût-ce, ledit, de cujus, condition sine qua non.
Anne Gruwez est comme ça, entière, libre et sincère. Le contenu du livre et l’écriture proche de la langue orale surprendront certains lecteurs, mais tous apprécieront l’humanité de la juge d’instruction, qui « entre trop souvent en enfer pour avoir à connaître la détresse humaine ».


Michèle Lenoble-Pinson
Vice-présidente du Conseil international de la langue française (Paris)

Priscille LAMURE

Drôle(s) d'histoire(s) ! (Editions du Trésor - Paris, 2018)

 

Priscille Lamure est auteure, et écrit sur l'histoire. Elle a étudié les sciences historiques à la Sorbonne Nouvelle, l'histoire de l'art à l'École du Louvre et la paléographie à l'École Nationale des Chartes. Elle tient depuis 2015 le blog de vulgarisation Savoirs d'Histoire (*).

Dans son premier livre, Priscille Lamure compile un certain nombre d'anecdotes historiques qui ne manqueront pas de vous ravir, d'autant plus que l'auteure ne manque ni d'humour ni de subtilité (contrairement à certains documents graveleux qu'elle aura dénichés) !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conteuse à la rigueur d’historienne et à l’humour décapant, Priscille Lamure nous embarque dans une expédition pleine de rebondissements à travers le temps. Un papyrus pornographique, un confesseur médiéval décomplexé, une femme pirate vengeresse, des samouraïs péteurs, des hashischins en quête de kif, et bien d’autres encore… Découvrez les véritables pépites insolites que sont les petites histoires de la grande Histoire !

_______________________

(*) https://savoirsdhistoire.wordpress.com

(Source : Babelio)

Benoît Briffaut

Drôle(s) d'histoire(s).jpg

Philippe BAUDOT

Rumeurs intraterrestres – Bruxelles rat conté (Ed. Maelström, Bruxelles, 2017) 

 

Nous avons déjà visité le musée des égouts à la Porte d'Anderlecht. 

 

rumeurs_extraterrestres.jpg

Philippe BAUDOT

L'épicière de la rue Bodeghem (Ed. Maelström, Bruxelles, 2020)

 

Dans ce petit livre, il y a trois histoires.


D'abord celle de l'épicière qui était la grand-mère de l'auteur et qui avait un sacré caractère. Elle n'hésitait pas à menacer saint Antoine quand elle ne trouvait pas ses documents.


L'histoire suivante nous parle d'un brasseur particulièrement avare. On y parle de la gueuze et de la fermentation spontanée dans la vallée de la Senne grâce aux micro-organismes sauvages. Si vous vous souvenez, nous avons visité la brasserie Timmermans qui existe toujours. 


La dernière histoire parle de la recette des Choesels au madère qui sera inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco. Encore faut-il la vraie recette et celui qui est chargé de la trouver est un peu « stijf » comme dit son chef. 

Grâce à monsieur Robert Massart, j'ai acheté le Dictionnaire du dialecte bruxellois de Louis Quiévreux. Je sais donc ce que sont les choesels, par contre pour le « stijf » c'est beaucoup plus difficile. Pas d'inquiétude, les mots en bruxellois sont traduits à la fin du livre. Pour vous détendre, à lire absolument.

 

Ginette De Corte

epiciere_de_la_rue_bodeghem.jpg

Ken FOLLETT

Le crépuscule et l’aube (Editions Robert Laffont, Paris, 2020) 

 

Ken Follett est né à Cardiff en 1949. Diplômé en philosophie de l'University College de Londres, il travaille comme journaliste

à Cardiff puis à Londres avant de se lancer dans l'écriture. En 1978, L'Arme à l'œil rencontre un vif succès et il reçoit l'Edgar des auteurs
de romans policiers d'Amérique.


Ken Follett ne s'est pas cantonné à un genre ni à une époque : outre ses romans à suspense, il a signé des fresques historiques, telles
Les Piliers de la Terre, Un monde sans fin, La Chute des géants ou encore L’Hiver du monde.

Nombre de ses romans occupent une place de choix dans notre bibliothèque.

En l'an de grâce 997, à la fin du haut Moyen Âge, les Anglais font face aux attaques des Gallois à l’ouest et aux incursions dévastatrices des Vikings à l’est. Les hommes au pouvoir exercent la justice au gré de leurs caprices et oppriment le peuple.


Dans cette période tumultueuse, s'entrecroisent les destins de trois personnages. Le jeune Edgar, constructeur de bateaux, voit sa vie
basculer quand son père est tué et sa maison brûlée lors d’un raid viking meurtrier, le forçant lui et sa famille à s’installer dans une misérable ferme en ruines loin de la mer.
Ragna, jeune et impétueuse noble normande, fille du comte de Cherbourg, épouse par amour un seigneur anglais de haut rang, Wilwulf, et part s’installer Outre-Manche… Elle déchantera vite tant les coutumes de son pays d'adoption sont scandaleusement différentes des siennes.

Aldred, moine idéaliste, rêve de transformer sa modeste abbaye en un centre d'érudition qui serait reconnu à travers toute l’Europe. Chacun d'eux s'opposera au péril de sa vie à l'évêque Wynstan, prêt à tout pour accroître sa richesse et renforcer sa domination.

 

Dans cette extraordinaire épopée où se mêlent vie et mort, amour et ambition, violence, héroïsme et trahisons, Ken Follett, nous emmène vivre dans les environs de King’s Bridge en cette époque troublée qui a précédé celle qui a vu naître les cathédrales, ces

« Piliers de la Terre ».

crepuscule.jpg
 

Nicolas BEUGLET

Le dernier message (XO Editions, Paris, 2020)

Nicolas BEUGLET

Le dernier message (XO Editions, Paris, 2020)

Nicolas Beuglet (1974) commence sa carrière comme journaliste au Figaro Étudiant et présente des dépêches d’information sur Europe
2. Après quinze années passées chez M6 en qualité de présentateur d’abord puis de rédacteur en chef et producteur, il a choisi de se
consacrer à l'écriture de scénarios et de romans. Il vit à Boulogne-Billancourt avec sa famille.

Île d'Iona, à l'ouest de l'Ecosse, des plaines d'herbes brunes parsemées de roches noires. Et au bout du " Chemin des morts ",

la silhouette grise du monastère. Derrière ces murs suppliciés par le vent, un pensionnaire vient d'être retrouvé assassiné. Son corps mutilé de la plus étrange des façons. C'est l'inspectrice écossaise Grace Campbell qui est chargée de l'enquête.
Après un an de mise à l'écart, elle joue sa carrière, elle le sait.

Sous une pluie battante, Grace pousse la lourde porte du monastère. Elle affronte les regards fuyants des cinq moines présents. De la victime, ils ne connaissent que le nom, Anton. Tous savent, en revanche, qu'il possédait un cabinet de travail secret aménagé dans ces murs. Un cabinet constellé de formules savantes...Que cherchait Anton ? Pourquoi l'avoir éliminé avec une telle sauvagerie ? Alors qu'elle tente encore de retrouver confiance en elle, Grace ignore que la résolution d'une des énigmes les plus vertigineuses de l'humanité repose tout entière sur ses épaules... Un scénario presque digne d’un James Bond mais qui interroge sur l’origine de l’univers et sur les risques d’abêtissement de l’espèce humaine accro au smartphone et autre tablette qui les asservissent dangereusement aux réseaux sociaux.

 

(BB)

Sources : Babelio

Message.jpg
 

Annie HAERINCK

Carnet de route

Un haïku ? Vous vous demandez peut-être ce que c'est ?


En voici une tentative de définition par Ph. Costa, C.Atlan et Z. Bianu : « Un haïku ? un court poème japonais de seulement 17 syllabes. Un poème des choses banales de la vie quotidienne, des bonheurs minuscules et des tracas sans lendemain, de la trivialité parfois, mais
toutes choses le plus souvent écrites avec humour... Autant et peut-être plus encore qu'un poème, le haïku est un mode de vie,
un style d'être, une approche sensuelle du monde. Il est - et c'est sans doute ce qui fait encore toute sa force aujourd'hui - une initiation à la vie poétique, à une perception autre des êtres et des choses. Cette vie plus vaste que la vie, cette "vraie vie", si chère à Rimbaud, les meilleurs haïkus semblent nous en donner la clé - à la fois clé de sol et clé des champs. Comme s'ils ouvraient une brèche dans la réalité pour en prélever la part la plus juste. Comme s'ils étaient le lieu d'une exceptionnelle synergie entre rigueur formelle et densité émotionnelle. »

 

Je m'y suis essayée. Un petit recueil a vu le jour, sans prétention d'excellence. 

Si votre curiosité vous y pousse, allez le découvrir dans les rayons de notre bibliothèque, lorsque notre local sera de nouveau accessible.
Et peut-être aurez-vous la tentation de vous y mettre aussi. Personnellement, j'y ai pris beaucoup de plaisir.
Bonne lecture.


L'été est à la porte…
La belle butine
En fourreau de velours or
Au buffet des fleurs

 

Annie Haerinck

Annie3.jpg
 

Charles NAPOLEON

Napoléon, mon aïeul, cet inconnu (XO Editions, Paris, 2009)

Livre paru en 2009. Charles est l'arrière-arrière petit enfant de Jérôme, le plus jeune frère de Napoléon. Il y a quelques années j'ai assisté à sa conférence donnée à l'école Royale militaire et j'ai acheté le livre qui est dédicacé. Il y avait beaucoup de militaires dans la salle. Ce livre est illustré de tableaux célèbres, d'objets utilisés par l'empereur et de la généalogie de la famille. Sa grand-mère était Clémentine, une des filles du roi Léopold II. Mais pourquoi l'auteur parle-t-il d'un inconnu ?

 

En lisant, on en apprend plus sur ses habitudes personnelles. Dans son bureau, une seule œuvre d'art, une statuette de Frédéric II de Prusse à cheval, travailleur assidu, militaire hors pair, un conquérant, un modèle pour Napoléon. On apprend aussi que son auteur favori était Jean-Jacques Rousseau. Vous lirez beaucoup de détails sur sa vie intime notamment avec Joséphine qui est plus âgée que lui et qui va mentir sur son âge. Elle adore la mode, elle se fait confectionner entre cent et cent quarante robes par an. Elle porte de la soie et du velours pour faire travailler la ville de Lyon. L'auteur parle aussi de son accent, de son orthographe défaillante, etc. Livre agréable et facile à lire. Je l'offre à notre bibliothèque. Waterloo, morne plaine ? Pas si morne que cela puisque cela a permis au groupe Abba de gagner le concours de l'Eurovision en 1974. Et nous y étions en mai 2016.

 

Ginette De Corte

L’Association culturelle de Dilbeek (ACD) a pour objet d’organiser, d’encourager et de promouvoir toute activité culturelle en langue française, auprès des habitants francophones de la commune de Dilbeek et plus largement à l'intention de tous les francophones d'autres communes de la périphérie bruxelloise.
 

Bart VAN LOO

Les Téméraires - Quand la Bourgogne défiait l'Europe (Editions Flammarion, Paris, 2020)

Vous regardez sans doute comme moi le journal à 19 h 30 sur la RTBF. Un soir, la journaliste Julie Morel a invité Bart Van Loo qui a parlé de son dernier livre « Les Téméraires - Quand la Bourgogne défiait l'Europe ».
Bart Van Loo est un historien de belle renommée du côté néerlandophone, magnifique livre traduit en français, splendides illustrations. Nous l'avons donc acheté pour notre bibliothèque.

Pour le lire, il faut aimer l'Histoire, car c'est très détaillé mais j'ai appris beaucoup de choses. Il y a souvent des textes dans la langue d'autrefois. Voici quelques détails : on ne buvait jamais du vin pur mais toujours avec de l'eau, cela explique sans doute pourquoi on en consommait tant. Les bouteilles n'existaient pas donc pas question de le laisser traîner, on y ajoutait du miel et toutes sortes d'épices. L'assiette n'existait pas non plus, donc tout se mettait sur du pain brun cuit quelques jours à l'avance, base solide pour la viande baignant dans sa sauce. 
Un grand chapitre est consacré à Philippe le Hardi, premier duc de Bourgogne. Il était le 4ème fils du roi de France, il fit preuve d'une grande bravoure lors d'une bataille alors qu'il avait tout juste 14 ans, ce qui lui valut le surnom de Hardi. 
Son fils Jean sans Peur mais « pas sans reproche » comme on dit, puisqu'il a fait assassiner quelqu'un. Il sera lui même assassiné à 49 ans.
Son fils, Philippe le Bon lui succède, il ne portera que des vêtements noirs après la mort de son père. Son ennemie est Jacqueline de Bavière, comtesse de Hainaut, Hollande et Zélande. Elle savait lire, écrire, monter à cheval, maniait l'épée, parlait le français et l'anglais. Après 3 ans de guerre ils s'entendront enfin. Elle meurt sans enfant et ainsi tout revient à Philippe le Bon. C'est aussi lui qui a laissé Jeanne d'Arc aux Anglais, elle sera brûlée. Il fonda l'ordre de la Toison d'or, c'est le plus grand honneur qui pouvait revenir à un homme sur les terres de Philippe le Bon.

Rogier Van der Weyden a fait le portrait de sa 3ème épouse qui lui donnera le fils qu'il attendait tant.

On y parle de la célèbre peinture "L'agneau mystique" et de son commanditaire Joos Vijd, de la fondation de l'université de Louvain, de la bibliothèque des ducs de Bourgogne, 150 volumes sous Philippe le Hardi à environ 1000 au cours du 15ème siècle
Naissance en 1457 de Marie de Bourgogne, petite-fille de Philippe et grand-mère de Charles-Quint.

Les chefs-d'oeuvre de Rogier Van der Weyden n'ont pas survécu au bombardement de Bruxelles ordonné par Louis XIV en 1695.
Charles le Téméraire succède à son père en 1467. Il connut une fin tragique. Se rendre populaire ne l'intéressait pas, il préférait inspirer la peur. Travailleur acharné mais aussi ambitieux insatiable, il se donnait toujours raison. Il a été marié 3 fois mais n'a eu qu'une seule fille qu'il marie à Maximilien d'Autriche à la mâchoire inférieure proéminente.
Marie de Bourgogne meurt très jeune d'une chute de cheval. Elle a 2 enfants : Philippe le Beau qui meurt à 28 ans et dont l'épouse dite Jeanne la Folle a un comportement assez étrange et une fille Marguerite d'Autriche, tutrice des enfants de son frère dont Charles Quint qui grandit à Malines. Il considérait les Plats Pays comme sa véritable patrie ce qui ne fut pas le cas de son fils Phlippe II.

Il y a encore beaucoup de détails, certains que je connais, d'autres pas. Ce n'est qu'au 19ème siècle qu'est apparue la distinction entre Belgique et Pays-Bas.

Ginette De Corte

L’Association culturelle de Dilbeek (ACD) a pour objet d’organiser, d’encourager et de promouvoir toute activité culturelle en langue française, auprès des habitants francophones de la commune de Dilbeek et plus largement à l'intention de tous les francophones d'autres communes de la périphérie bruxelloise.
 

Henning MANKELL

Le retour du professeur de danse (Editions du Seuil, Paris, 2006)

Henning Mankell (1948-2015) est un romancier et dramaturge suédois, tout particulièrement connu comme auteur d'une série policière ayant pour héros l'inspecteur Kurt Wallander du commissariat d'Ystad, une ville de Scanie, près de Malmö, dans le sud de la Suède. La popularité du héros de Mankell est telle que le commissariat d'Ystad est devenu une attraction touristique. Mankell a également publié des ouvrages de littérature d'enfance et de jeunesse et de nombreuses pièces de théâtre pour la scène et la radio.
Stefan Lindman est policier dans la ville suédoise de Borås. Dans la salle d'attente de l'hôpital où il attend la confirmation du diagnostic de son cancer de la langue, il tombe par hasard sur un tabloïd dans lequel un article relate l'assassinat d'un homme âgé de soixante-seize ans dans le nord du pays. Or, cet homme, Lindman l'a bien connu : il s'agit en effet de Herbert Molin, policier à la retraite avec qui il a travaillé pendant quelques années à la brigade criminelle de Boràs.

Pour tromper son angoisse, Lindman décide de partir dans le Härjedalen et d’enquêter lui-même sur ce meurtre. Or, les ombres d’un passé très noir se sont réveillées. Elles ont frappé. Elles vont frapper encore et encore.
Approfondissant son enquête, Lindman va ouvrir la boîte de Pandore et exhumer de bien douloureux souvenirs qui vont le ramener à sa propre histoire personnelle. Car derrière les apparences convenables d'une certaine frange de la société se cachent d'épouvantables fantasmes idéologiques qui ne renient rien des actes barbares perpétrés il y a plus d'un demi-siècle par les nazis.

(BB)

L’Association culturelle de Dilbeek (ACD) a pour objet d’organiser, d’encourager et de promouvoir toute activité culturelle en langue française, auprès des habitants francophones de la commune de Dilbeek et plus largement à l'intention de tous les francophones d'autres communes de la périphérie bruxelloise.
Barre de fin de page
c.png
D.png
a.png

   ssociation    ulturelle de    ilbeek

a.png