Archives - Paroles de sagesse

Archives / Paroles de sagesse

Quelques paroles de sagesse et d'humour (1)

Patience ! Avec le temps, l’herbe devient du lait. (Proverbe chinois)


C'est proprement avoir les yeux fermés, sans tâcher jamais de les ouvrir, que de vivre sans philosopher. (René Descartes)


L’amour est l’aile que Dieu a donnée à l’homme pour monter jusqu’à Lui. (Michel-Ange)


Ce qu’il y a de scandaleux dans le scandale, c’est qu’on s’y habitue. (Simone de Beauvoir)


La mode est ce que l’on porte. Ce qui est démodé, c’est ce que portent les autres. (Oscar Wilde)


Le tennis et le ping-pong, c’est pareil. Sauf qu’au tennis, les joueurs sont debout sur la table. (Coluche)


Donne un cheval à celui qui dit la vérité… il en aura besoin pour s’enfuir. (Proverbe afghan)


Un homme n’est pas malheureux parce qu’il a de l’ambition, mais parce qu’il en est dévoré. (Montesquieu)


La jeunesse croit beaucoup de choses qui sont fausses ; la vieillesse doute de beaucoup de choses qui sont vraies. (Proverbe allemand)


Dans un univers passablement absurde, il y a quelque chose qui n’est pas absurde, c’est ce que l’on peut faire pour les autres. (André Malraux)


Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. (Einstein)


Une lecture amusante est aussi utile à la santé que l’exercice du corps. (Emmanuel Kant)


La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil. (Friedrich Nietzsche)


Il faut être indulgent pour l’homme si l’on songe à l’époque à laquelle il a été créé.
(Alphonse Allais)


Un homme a toujours deux femmes dans sa vie : celle qu’il a épousée et celle qu’elle est devenue. (André Roussin)


Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme, car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent. (Bob Marley)


En toute chose, l’on ne reçoit qu’en raison de ce que l’on donne. (Honoré de Balzac)


On a besoin de patience avec tout le monde, mais particulièrement avec soi-même. (Saint François De Sales)


La nature nous a donné une langue et deux oreilles, afin que nous écoutions le double de ce que nous disons. (Zénon)


Si haut qu’on monte, on finit toujours par des cendres. (Henri Rochefort)


Il vaut mieux se taire et passer pour un con, plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet. (Pierre Desproges)


En te levant le matin, rappelle-toi combien précieux est le privilège de vivre, de respirer, d’être heureux. (Marc Aurèle)


Il est plus beau d’éclairer que de briller seulement. (Saint Thomas d’Aquin)


L'espoir ce n’est pas la conviction qu’une chose aura une issue favorable, mais la certitude que cette chose a un sens, quoi qu’il advienne. (Vaclav Havel)


Je nourris un pauvre et l’on me dit que je suis un saint. Je demande pourquoi le pauvre n’a pas de quoi se nourrir et l’on me traite de communiste. (Don Helder Camara)


Les miroirs feraient bien de réfléchir avant de nous renvoyer notre image. (Jean Cocteau)


Ce sont toujours les cons qui l’emportent, question de surnombre. (Frédéric Dard) 

____________________
(1) Proposées par Michel Dandoy
 

   ssociation    ulturelle de    ilbeek

Association Culturelle de Dilbeek (ACD)  - Bodegemstraat 175, 1700 Dilbeek

Courriel : info@ac-dilbeek.be

© 2019 Copyright & design by Pcboutik